Pourquoi méditer

Vous pourriez méditer pour réduire votre stress

Vous pourriez méditer pour réguler vos émotions 

Vous pourriez méditer pour apaiser votre mental

Vous pourriez méditer pour apprivoiser vos angoisses

Vous pourriez méditer pour évacuer vos ruminations mentales

Vous pourriez méditer pour mieux dormir

Vous pourriez méditer pour vous sentir exister

Vous pourriez méditer pour aller mieux !

Vous pourriez méditer pour… la liste serait longue 

En effet, les besoins de chacun sont en rapport avec notre vécu, notre histoire et nos valeurs qui s’inscrivent dans notre mode de vie. Et c’est bien ce mode de vie qui nous éloigne de nous-mêmes, qui déclenche des frustrations, des mal-être, des angoisses, du stress, des maux et des pathologies physiques et psychologiques.

Nous sommes trop souvent en décalage avec nos valeurs, nos aspirations, et de plus, nos automatismes de fonctionnement, nos comportements répétitifs réduisent considérablement notre espace intime de liberté.

Nos journées sont trop courtes et nous épuisent. Nous sommes dans le « faire » et avons oublié « d’être ».

Vivre le moment présent

La méditation, c'est le moyen de vivre dans le présent. Le passé n'existe plus, le futur n'existe pas encore. Il est indispensable de savoir profiter du moment présent pour vivre chaque minute de la vie. Bien sûr, les souvenirs du passé persistent, et les projets d'avenir se préparent. Mais l'instant présent est le seul qui compte vraiment. Le présent est plus fragile, il mérite qu'on lui prête toute son attention.

En méditant, en se concentrant sur son souffle, sur son corps et sur les sons qui nous entourent, on prend conscience que la vie se déroule maintenant. Pas hier, ni demain. Juste maintenant, ici même. 
Méditer permet de ne pas se noyer dans les ruminations du passé ou dans les inquiétudes de l'avenir, mais ancre l'esprit dans l'instant. Cet instant précis où, bien souvent, tout va bien.
Ne pas s'accrocher aux pensées

NE PAS S' ACCROCHER AUX PENSÉES

Méditer permet, en limitant l'impact de ses pensées, de laisser son intuition s'installer. Notre conscience s'élargit alors pour s'ouvrir à des dimensions plus subtiles de la vie. Nous percevons plus nettement les signes, ces messages du quotidien. Les décisions sont plus faciles à prendre.

En méditant régulièrement, nous ne sommes plus esclaves de nos pensées tristes ou anxieuses. Nous apprenons, non à les supprimer, mais au contraire à les accepter, pour mieux accepter les autres pensées plus réjouissantes. Nous laissons de la place aux émotions négatives mais pas toute la place. Nous acceptons leur présence pour mieux les faire circuler.

Méditer, un travail régulier

La méditation est un entraînement de l'esprit. Il ne suffit pas de savoir méditer pour bien le faire. Il faut s'y atteler avec assiduité. Chaque jour, il faut savoir arrêter ses activités pour s'y consacrer, ne serait-ce que quelques minutes.


La méditation est en quelque sorte la gymnastique du cerveau : elle permet de lui donner la capacité de souffler un peu, jour après jour. Véritable pause dans un monde survolté, elle offre un moment de répit, un refuge immédiat. Cela étant, la méditation ne se confond avec la relaxation. Elle n'est pas toujours agréable. C'est sa répétition, sa régularité, qui font sa force. 

Méditer ne règle pas les problèmes : elle les dilue. Elle ouvre l'esprit et le champ des possibilités. Elle fait de la place aux émotions positives et réduit donc celle des pensées qui torturent au quotidien. La méditation permet donc de trouver la paix intérieure, d'ouvrir de nouveaux horizons et d'apprécier les richesses de la vie, ici et maintenant.